Formation Européenne «Forest For Health»

En bref

Date : Septembre 2020-Septembre 2023
Objectif : Concevoir et délivrer une formation européenne certifiante, «Forest For Health», sur la gestion durable des forêts et le lien entre ces celle-ci et la santé humaine.
Porteur du projet :
Centre Forestier de la région Provence-Alpe-Côte d’Azur
Christian SALVIGNOL
Tél. 04.90.77.88.00 / 06.84.33.01.32
salvignol@centre-forestier.org
Notre rôle dans le projet :
Partenaire technique pour la France.

Résumé du projet

Le projet Erasmus+ a pour objectif de concevoir et de délivrer une formation de professionnels spécialisés sur les interactions entre la forêt et la santé.
Une fois formés, les professionnels seront capables d’initier le public bénéficiaire sur le rôle des forêts pour la santé, leurs multiples rôles pour la société ainsi que la nécessité de la gestion durable de celle-ci. Les professionnels contribueront également à améliorer la santé et le bien-être du public bénéficiaire par le biais d’activités en forêt.
Le projet “Forests for Health” s’appuie sur un partenariat mutuellement bénéfique qui rassemble des centres de formation forestière spécialisés dans l’éducation et la gestion durable des forêts, et des organisations ayant une expertise dans le domaine de la santé et du bien-être en forêt (recherches et pratiques). La formation s’appuiera sur un programme innovant (e-learning et présentiel) et toutes les activités liées au programme seront menées dans un profond respect de l’environnement naturel.
La qualité et la durabilité du projet seront assurées par ce partenariat symbiotique d’organisations implantées dans 8 pays européens. Le partenariat sera soutenu par un comité conseil de 4 experts qui contribueront substantiellement au projet grâce aux recommandations qu’ils pourront faire tout au long des travaux.
Ce projet est basé sur les travaux qui ont commencé à Genève dans le cadre du groupe de réflexion sur les emplois verts dans le secteur forestier (Team of Specialists on Green Jobs in the Forest Sector-Joint UNECE/FAO/ILO Expert Network -Commission Economique des Nations unies pour l’Europe/Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture/Organisation Internationale du Travail).

Le projet a été développé sur la base de 2 observations :

  • La 1ère relative au milieu forestier

Aujourd’hui en Europe, 80% de la population vit dans les villes. Or les données empiriques indiquent que la vie citadine est associée à nombre de problèmes de la vie moderne: stress, dépression, maladies chroniques etc. En parallèle, les «expériences de nature» (R.M PYLE) se font de plus en plus rares chez les individus. En lien avec cet état de fait et suite à une récente prise de conscience de la population mondiale sur la nécessité de protéger les espaces naturels, beaucoup de gens perçoivent dorénavant la forêt comme le dernier refuge de nature sauvage. C’est pourquoi certaines personnes se lancent dans des combats en faveur des forêts en tant que lieux à respecter, à protéger et surtout à préserver en y refusant toute intervention humaine. Cette position entre directement en conflit avec la nécessaire récolte des arbres qui est un des actes fondamentaux de la gestion durable des forêts. Pour répondre à cet état des lieux, le Comité mixte UNECE/FAO/ILO pour la forêt a élaboré des recommandations sur les meilleurs moyens de rapprocher le public de la forêt en tenant compte des évolutions sociétales (Building Bridges between People and Forests FAO/ECE/ILO Joint Committee on Forest Technology, Management, and Training).
  • La 2nde relative à la santé

Certains pays ont commencé à organiser des sessions de sylvothérapie et/ou d’autres pratiques liées aux bienfaits de l’environnement forestier sur la santé humaine. La plupart de ces sessions sont destinées au grand public, pour l’aider à se reconnecter physiquement et psychologiquement à l’environnement naturel. À ce jour, la plupart de ces programmes n’ont pas été fondés sur une approche empirique et beaucoup ont été mis en œuvre sans compréhension du milieu forestier (écologie, gestion et préservation).
Ceci est une préoccupation majeure compte-tenu de l’intérêt croissant pour la sylvothérapie et le Shinrin Yoku (Bain de forêt) en Europe et l’impérieuse nécessité de protéger la biodiversité dans le contexte climatique actuel. En effet, les pratiques thérapeutiques en forêt sont de plus en plus nombreuses à être pratiquées dans des forêts inadaptées et/ou sans connaître les règles, les réglementations et les exigences de l’environnement forestier. Pour répondre à ces observations, le projet “Forests For Health” formera donc des professionnels certifiés, habilités à créer des ponts entre la santé et la forêt, grâce à une approche tout à fait novatrice. Cette professionnalisation des acteurs de la Forêt/Santé conduira in fine à des pratiques plus inclusives, plus sûres et plus respectueuses de l’environnement forestier.

Partenaire financeur

Partenaires techniques